Le lac d'Artignosc

Ci-dessus le lac d'Artignosc, dans les basses-gorges du Verdon.

Lac d'Artignosc

Lac et plage d'ArtignoscDans les basses-gorges du Verdon, la retenue de Quinson a provoqué la naissance d'un petit lac sur la commune d'Artignosc. Endroit privilégié, avec une immense plage bordée par de beaux arbres qui abriteront vos pique-niques, c'est un lieu idéal pour un après-midi détente en famille, pour la baignade (avec prudence!), la balade sur l'eau ou la pêche. Vous arrivez au plan d'eau en empruntant la route qui relie Artignosc à Saint Laurent du Verdon (D411).

L'endroit est plaisant, avec un caractère un peu sauvage, et l'espace sur la plage est là… même si dès l'été la fréquentation augmente considérablement. C'est un petit coin où il fait bon passer la journée, déjeuner à l'ombre des chênes et même rester le soir à diner pour prolonger le plaisir. Si vous ne possédez pas votre propre embarcation pour partir à la découverte du lac et des gorges du Verdon, une base nautique vous fournira ce qui vous manque.

Vous pourrez ainsi descendre les basses-gorges en direction de Quinson, ou bien remonter vers le village de Montpezat, tout proche, où vous découvrirez un nouveau lac, un peu plus grand et lui aussi protégé des foules de touristes.

Une image rare du lac d'Artignosc

Ci-dessous une image très rare, celle du lac d'Artignosc volontairement en partie asséché par EDF. On y voit donc, resurgi du passé, le pont de l'ancienne route, désormais englouti sous les eaux.

Lac d'Artignosc - Pont englouti

Le lac de Montpezat

Lac de MontpezatUn peu plus loin en remontant les gorges du Verdon, on rencontre le lac de Montpezat, encore plus sauvage que celui d'Artignosc, mais aussi à l'accès moins aisé.

Parfait pour les pêcheurs, pour une sieste au bord de l'eau ou une balade en barque, il l'est beaucoup moins pour la baignade. Celle-ci y est d'ailleurs interdite en raison des variations de niveau d'eau, mais aussi à cause de la présence de trous d'eau froide qui peuvent dangereusement vous surprendre.

Des panneaux disposés régulièrement sur les berges rappellent cette interdiction.